Matériel pour le DIY?

Le DIY est un mélange de base (nicotinée ou pas) et d’arômes (et/ou d'additifs).

Les bases

Sont nombreuses, le but est d'en trouver qui soient les plus « neutres » en saveur possibles (pour éviter les interactions avec les arômes), composées de PG (ou pas) et de VG (ou pas, mais c'est mieux sinon ça pique !), chargées en nicotine (ou pas, le but final est pour beaucoup de descendre petit à petit).

Les arômes

Simples ou complexes, ils vous permettent de laisser s'exprimer votre créativité (et c'est parfois là le danger, lol).

Simples : ils ne sont composés que d'une seule saveur : fraise, café, bacon (chacun ses goûts !)... Ils sont utilisables seuls ou peuvent être associés pour créer des saveurs plus complexes : framboise/chocolat, café/vanille, brocolis/anis (je l'ai dit c'est là le danger parfois...).

Complexes (ou concentrés) : ici les saveurs simples sont déjà combinées pour recréer des saveurs connues (en tout cas c'est le but) ou des recettes appréciées (non, le brocolis/anis n'est pas encore passé dans les mœurs), l’intérêt ici est que c'est un peu plus simple pour les débutants.

Additifs : pour les aficionados du goût, ils permettent d'ajouter des saveurs « secondaires » ou d'accentuer des sensations, plus mentholé, plus sucré, plus vanillé (attention c'est comme le sel, si on en met trop, c'est trop tard !)

L'alcool (éthanol) et l'eau distillée sont parfois utilisés comme « diluants », les proportions sont très réduites :

  • L'Ethanol 1 à 5%, à priori utilisé pour augmenter le « hit » et rendre « homogène » le mélange. Sa nécessité n'est pas prouvée (moi je suspecte le premier DIYeur d'en avoir fait tomber dans son mélange un soir et de n'avoir rien dit à personne).
  • L'eau distillée utilisée pour éviter l'assèchement de la gorge (due au PG), il y en a déjà dans la VG, mais on peut en ajouter encore un peu pour la rendre plus fluide (pas plus de 5%).

Le matos

Là c'est vraiment l'affaire de chacun, je ne vais donc lister que les diverses possibilités de manière non exhaustive :

  • Flacons vides (avec ou sans pipettes) plusieurs contenances possibles.
  • Seringues (attention de ne pas les laisser traîner ça peut porter à confusion).
  • Pipettes
  • Gants en latex
  • Lunettes de protection
  • Étiquettes autocollantes (c'est pas mal pour mettre la date ou le nom de notre recette par exemple).
  • Un cahier pour tout noter (oui, car il n'y a rien de plus rageant que de réussir une ma-gni-fique recette et de ne plus s'en rappeler les proportions).